Itinéraire 3 jours à Rome

Iman Zebboudj

Premier jour

Matinée - Basilique Saint-Pierre 

La basilique Saint-Pierre est sans doute l'un des édifices religieux les plus importants au monde, et certainement à Rome. La visite de cette emblématique cathédrale est à ne manquer sous aucun prétexte. Son architecture remarquable est à couper le souffle et son intérieur est encore plus impressionnant avec l'immense coupole, le baldaquin et le trône papal. Vous aurez le privilège d'éviter la file d'attente pour entrer directement dans l'édifice et vous pourrez enrichir votre visite d'un audioguide gratuit !

Midi - Chapelle Sixtine et Musées du Vatican

Évitez jusqu'à quatre heures de files d'attente avec notre forfait 2-en-1 Omnia Card + Roma Pass 72h et entrez directement dans les Musées du Vatican. Considérés parmi les musées les plus prestigieux de la planète ne serait-ce que par l'ampleur des collections et la valeur des œuvres présentées, ces musées abritent des trésors aussi variés que des mosaïques, statues en bronze ou sculptures en marbre. Avec un parcours de plus de 14 km d'œuvres d'art, vous aurez besoin de plusieurs heures pour vraiment apprécier votre visite. Ne partez pas sans avoir vu Le Jugement dernier, chef-d'œuvre de Michel-Ange, sur le plafond de la chapelle Sixtine.

Après-midi - Château Saint-Ange

Situé sur la rive droite du Tibre, le château Saint-Ange, également connu sous le nom de mausolée d'Hadrien, fait partie des monuments de Rome à ne pas manquer. Construit il y a plus de deux millénaires, il a connu un passé rocambolesque et a rempli de nombreux rôles au fil de l'histoire, entre refuge papal, prison et théâtre de batailles sanglantes. Flânez à travers ses cours intérieures et faites revivre l'histoire ancienne de Rome.

Deuxième jour

Matinée - Colisée

Emblème du combat de gladiateurs et du divertissement dans la Rome antique, le Colisée est sans doute l'amphithéâtre le plus célèbre au monde. Parcourez les couloirs anciens et les gradins qui accueillaient tant les membres de l'aristocratie que ceux de la plèbe et imaginez les jeux terrifiants auxquels ils assistaient. Aiguisez vos connaissances sur la culture antique de Rome à travers les expositions présentées. Enfin et surtout, vous profiterez d'une entrée prioritaire !

Midi - Musée de Rome

Revisitez des œuvres d'art et sculptures romaines oubliées au superbe Museo di Roma. Bel exemple de l'architecture romaine, le palais baroque Braschi célèbre les « âges oubliés » des beaux-arts à travers des œuvres aussi diverses que des fresques, mosaïques ou céramiques. Situé juste à côté de la Piazza Navona, ce palais est extrêmement bien situé ! Passez quelques heures à admirer sa riche collection qui s'étend du Moyen Âge à la moitié du XXe siècle.

Après-midi - Musées du Capitole

Si vous êtes féru d'art et de sculpture, vous allez adorer votre visite aux musées du Capitole. Fondés en 1471, ces musées sont considérés comme les plus anciens du monde. Véritables musées du peuple, ils présentent les premières collections léguées par le pape Sixte IV, les statues de bronze originales et l'emblématique Louve allaitant Romulus et Remus.

Troisième jour

Midi - Tour en bus Hop-On Hop-Off

Installez-vous confortablement à bord d'un bus Hop-On Hop-Off et découvrez les grands monuments de Rome au fil du parcours, avec les commentaires de votre guide pour une expérience encore plus enrichissante. Passez devant les sites emblématiques et profitez d'une vue d'ensemble de la Ville éternelle. Votre guide vous montrera le Colisée, le Forum impérial, Vittorio Emanuele, la Piazza Navona et bien plus. Vous pourrez monter et descendre à volonté aux différents arrêts au gré de vos envies. Nous vous conseillons de descendre au Campo di Fiori pour voir les produits frais locaux.

Après-midi - Saint-Jean-de-Latran

Siège officiel du pape, Saint-Jean-de-Latran est un lieu incontournable lors de tout séjour à Rome. Vous pourrez y admirer le style baroque et cosmatesque de ses intérieurs, le baldaquin du XIVe siècle, les cloîtres et l'escalier sacré Scala Sancta qui attire chaque année des milliers de pèlerins. Que vous soyez là en tant que touriste ou en tant que fidèle, vous ne regretterez pas votre visite à Saint-Jean-de-Latran !

Lire plus

Blog

Excursions d'une journée depuis Rome

Rome est située de telle sorte qu'il est possible de faire de courtes excursions d'une journée hors de la ville en moins de deux heures de voyage. Rome possède tout un quartier historique à découvrir à Ostie et sur la voie Appienne, ainsi que d'autres destinations intéressantes pour l'été, comme le Lido d'Ostie, avec ses longues plages de sable et ses bars de bord de mer. Si vous restez un peu plus longtemps dans la ville, cela vaut la peine de prévoir des excursions d'une journée au départ de Rome pour explorer davantage la région.   La voie Appienne La Voie Appienne est l'une des ruines historiques les plus impressionnantes de Rome et l'un des premiers tronçons de route droite de Rome, datant de 312 av. J.-C.. La route était à l'origine utilisée comme route militaire, c'est pourquoi elle devait être aussi droite et stratégique que possible, ce qui contribua plus tard à la victoire de la deuxième guerre samnite. Les visiteurs peuvent encore voir les ruines et l'ancienne route intacte. Située dans un parc public, cela promet une belle journée en extérieur et c'est un endroit idéal pour un pique-nique. Adresse : Via Appia Antica, Roma Comment s'y rendre : Bus 118 depuis la station de métro Circo Massimo   L'ancienne Ostie Ostia Antica, ou Ostie antique, est l'ancienne ville portuaire de Rome, avant que le fleuve ne se déplace au fil des ans jusqu'à l'endroit où elle se trouve aujourd'hui. Ostia signifie « bouche » en latin et était l'embouchure du Tibre. Les plus anciennes colonies, selon la plupart des observateurs, remontent à la période comprise entre 396 et 267 av. J.-C. La ville était principalement un centre militaire jusqu'au début de la période impériale, où l'on trouve des preuves de l'existence d'un théâtre et de la croissance du Forum, où se déroulaient le commerce et les échanges. Pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire, c'est un lieu fascinant. Adresse : Ostia Antica, 00119, Rome Comment s'y rendre : Gare Roma-Lido (par Piramide) et descendre à Ostia Antica.   Le Lido d'Ostie Ostia est la destination estivale préférée des Romains. Située à seulement 30 km du centre-ville en train, cette station balnéaire attire à la fois les touristes italiens et les habitants de la région sur ses rives sablonneuses. La ville elle-même est relativement petite, avec des bâtiments typiques de l'Art déco le long de la côte et des bâtiments de style plus fasciste en périphérie. Pendant les mois d'été, c'est un endroit idéal pour passer la journée. Apportez votre serviette et profitez des nombreux restaurants et bars de bord de mer pour passer la journée et la nuit. Si vous restez plus longtemps, vous trouverez de nombreux B&B et hôtels pour un court séjour. Adresse de l'hôtel : Ostia Lido, Rome Comment s'y rendre : Gare de Roma-Lido (par Piramide) et descendre à Ostia Lido Centro.   Les Castelli Romani Les Castelli Romani sont un groupe de villes viticoles situées au sud-est de Rome, dans la région volcanique des Colli Albani. C'est une échappatoire agréable aux mois chauds de l'été, avec ses lacs naturels et ses belles montagnes avec un parc national. L'une des villes les plus populaires de la région est Frascati, connue surtout pour son vin ! C'est une belle ville à flanc de colline où l'on peut s'asseoir dans des restaurants de pavement, boire du vin et déguster des plats raffinés. Adresse : Frascati, Rome Comment s'y rendre : Train pour Frascati depuis Termini   Villa d'Hadrien La Villa Adriana, ou Villa Hadrien, est l'un des plus beaux ensembles de ruines romaines que l'on puisse visiter. Située à Tivoli, vous pourrez vous promener dans les bâtiments classiques encore debout et exemplaires de l'époque à laquelle ils ont été construits. Construite en l'an 2 de notre ère, c'est la ville antique par excellence, avec des styles architecturaux égyptiens, grecs et romains. Ses statues et ses monuments lui ont valu le statut de site du patrimoine mondial, à juste titre d'ailleurs. Passez la journée à découvrir la beauté de cette villa antique, de ses thermes à son théâtre, en passant par ses temples et ses cabines. Adresse : Largo Marguerite Yourcenar, 1, 00010 Tivoli RM Comment s'y rendre : Bus COTRAL pour Tivoli depuis la gare de Ponte Mammolo.
Charlotte Tricoire
Blog

Aéroport Rome : guides des aéroports de Rome

Il y a peu de choses qui vous désorientent autant que le fait d'atterrir dans un nouveau pays et de se sentir perdu. Que veulent dire ces mots ? Pourquoi ne captez-vous pas Internet ? Pourquoi, oh, pourquoi devriez-vous entrer votre email 56 fois avant de pouvoir me connecter au Wi-Fi ? Autant de questions qui risquent vite de faire monter le niveau de frustration. Cependant, il y a une chose à laquelle nous pouvons vous préparer : comment rejoindre le centre-ville de Rome depuis l'aéroport et comment y retourner ! Navette, taxi ou transports en commun ? Combien de temps devez-vous prévoir ? Et bien plus d'infos sont à retrouver dans notre guide des aéroports de Rome. Voyager à Rome : quel aéroport choisir ? Rome compte deux aéroports : l'aéroport international Leonardo da Vinci, connu sous le nom d'aéroport Rome Fiumicino et l'aéroport international Giovan Battista Pastine, aussi connu comme l'aéroport de Ciampino. Selon l'endroit d'où vous venez, vous vous retrouverez donc probablement dans l'un ou l'autre. Si vous avez le choix entre les deux, prenez les billets d'avion qui vous coûtent le moins cher puisque les aéroports se valent, à ça prêt que Fiumicino est noté 4,2 étoiles sur Google Maps, contre 3,4 pour Giovan. Voyager à Rome : quelle est la distance entre chaque aéroport et la ville ? Aéroport Léonard de Vinci - Fiumicino : 30 km du centre-ville de Rome. Soit 30 à 40 minutes en voiture, 40 minutes avec la navette et 45 minutes en train. Ou 7 heures à pied, bon après, c'est vous qui voyez ! Aéroport Giovan Battista - Rome Ciampino : 15 km du centre de Rome. Soit entre 30 et 50 minutes en voiture, 30 minutes en navette et 30 minutes en train régional. Si vous aimez vraiment la rando par contre, vous allez être déçu puisque c'est seulement 4 heures de marche jusqu'à la capitale. Comment se rendre à Rome vers et depuis l'aéroport ? Louer une voiture Si vous avez l'intention de conduire vous-même pendant vos vacances, la location d'une voiture pourrait être votre meilleure option. L'aéroport international Leonardo da Vinci et l'aéroport international Giovan Battista Pastine disposent tous deux de nombreuses sociétés de location situées à quelques minutes de marche. Si vous atterrissez à l'aéroport international Leonardo da Vinci, vous pouvez louer un véhicule auprès de Hertz, Enterprise ou Europcar, entre autres. Si vous atterrissez à l'aéroport international Giovan Battista Pastine, vous pouvez essayer Firefly, LEASYS ou Thrifty. Les prix varient en fonction du véhicule souhaité et de la durée de location, c'est pourquoi il est préférable que vous compariez vous-même les prix. Ainsi, vous obtiendrez la meilleure offre ! Les transports en commun Si vous ne restez à Rome que pour une courte période et que vos bagages sont gérables, vous pouvez envisager de prendre les transports publics pour rejoindre le centre-ville. Les deux aéroports sont bien desservis, c'est donc tout à fait faisable ! Transports publics depuis l'aéroport international Giovan Battista Pastine Deux options s'offrent à vous : La première est une navette de bus relativement simple, qui vous coûtera 6 euros et prendra environ 35 minutes pour vous emmener dans le centre historique. La seconde est le train. Depuis l'aéroport, prenez la navette Airlink jusqu'à la Stazione FS di Ciampino, puis le train jusqu'à Rome Termini, la gare centrale de Rome. Le trajet dure 35 minutes et coûte 2,70 euros. Transports publics depuis l'aéroport de Fiumicino, aéroport Léonard de Vinci Là encore, vous avez le choix entre deux options : La première est une autre navette. Elle est légèrement plus chère, 7 €, mais seulement 9.90€ aller-retour et prend environ 35 minutes sans arrêt jusqu'au centre de Rome. De même, l'autre option est le train. Vous pouvez le prendre directement à l'aéroport international Leonardo da Vinci ; le trajet dure 32 minutes vers la gare de Termini dans le centre-ville et coûte environ 3 euros. Il existe également un train appelé le Leonardo express, cependant son prix s'affiche à 17€. Et maintenant, parlons des transferts. Voyager à Rome : pourquoi réserver un transfert depuis l'aéroport ? En tant qu'étranger en terre inconnue, il n'y a pas de mal à obtenir un peu d'aide de la part de la population locale. C'est ce que vous obtiendrez en réservant un transfert depuis l'aéroport. Les chauffeurs de taxi seront en mesure de vous donner des conseils et des astuces, alors n'hésitez pas à engager la conversation et à découvrir de savoureuses pépites. En outre, vous avez peut-être déjà commencé à fêter vos vacances dans l'avion, alors laisser la conduite à quelqu'un d'autre peut-être la meilleure solution, et surtout la plus légale ! Supposons que vous vous rendiez dans une ville où l'anglais et le français ne sont pas utilisés. Dans ce cas, il peut être difficile d'articuler les directions, de lire les horaires des bus et des trains, ou de comprendre les arrêts et les correspondances à effectuer au cours d'un trajet donné. Et, soyons honnêtes, c'est la dernière chose dont vous voulez vous préoccuper en arrivant sur votre lieu de vacances ! Avec un transfert, vous avez déjà réservé le voyage et votre chauffeur saura exactement où vous emmener. De plus, vous n'avez pas à craindre d'être arnaqué par un chauffeur rusé qui cherche à se faire de l'argent rapidement sur le dos d'un touriste désemparé. Malheureusement, c'est l'un des problèmes les plus courants que vous rencontrerez à Rome, mais avec un transfert prépayé, vous n'avez pas besoin de négocier ! Voyager à Rome : types de véhicules de transfert depuis l'aéroport de Rome Leonardo da Vinci Le minibus En groupe, le minibus est le meilleur choix. Il peut accueillir jusqu'à 7 personnes selon le véhicule choisi, et l'espace réservé aux bagages est à vous ! Comme il s'agit d'un véhicule privé, vous n'aurez pas à vous soucier des autres arrêts sur votre trajet, ce qui réduit de moitié la durée du voyage à 35 minutes. Le prix varie entre 30 et 100 euros par personne, il vaut donc la peine de rechercher la formule qui vous convient le mieux parmi les offres des compagnies charter. La voiture Choix le plus élégant de cette liste, la voiture privée est aussi la plus chère. Comme pour le minibus, le trajet jusqu'à Rome dure environ 35 minutes. Contrairement au minibus, les prix varient de 60 à 400 euros, selon le type de véhicule. C'est beaucoup d'argent, mais si vous en avez, pourquoi ne pas en faire étalage ? Oh, et comme il s'agit d'une voiture, elle ne peut accueillir que 1 à 3 personnes. Voyager à Rome : types de véhicules de transfert depuis l'aéroport international Giovan Battista Pastine Le minibus Pouvant accueillir de 1 à 7 personnes, un minibus vous coûtera de 80 à 280 € par personne et dure environ 32 minutes. La voiture Une voiture privée au départ de l'aéroport international Giovan Battista Pastine dure environ 32 minutes, peut accueillir de 1 à 3 passagers et coûte de 60 à 450 €. Nous espérons que cet article vous aura été utile pour savoir comment vous rendre dans le centre-ville de Rome depuis ses aéroports ! Pour profiter encore plus de votre voyage, pensez à consulter les offres du Pass Rome et Vatican afin d'économiser sur vos billets d'entrée aux meilleures attractions touristiques de la ville.
Charlotte Tricoire
Blog

Rome est-elle une ville sûre ?

Vous préparez un voyage à Rome et vous vous demandez ce qu’il en est niveau sécurité ? C’est tout à fait normal, car, lorsque l’on s’apprête à visiter une nouvelle ville, on peut être un peu déboussolé. Rome est-elle une ville sûre ? Quels sont les risques ? Comment s’en protéger ? Vous saurez tout dans cet article préparé bien soigneusement par l’équipe de Go City. Rome, à la 29ème place La capitale italienne est l’une des villes les plus visitées en Europe ! Plus de 10 millions de touristes viennent chaque année arpenter ses rues historiques, admirer son architecture et ses monuments qui remontent aussi loin que l’Antiquité, ou encore profiter de sa gastronomie, de sa vie culturelle et de ses nuits de folie. Habituée aux visiteurs, Rome est une ville en général sûre : elle se classe au 29ème rang dans l’étude du magazine The Economist de 202, juste derrière Paris (23ème) et Lisbonne (28ème), mais avant Dubaï (35ème) ou Istanbul (37ème). Ce classement intègre de nombreuses données sécuritaires, allant de la sécurité des personnes à la sécurité environnementale, et même jusqu’à la sécurité numérique. Si on s’intéresse seulement à la sécurité des personnes, pas de grand changement ! En effet, Rome se classe également à la 29ème position. Conseils de sécurité Alors, que faire pour minimiser les risques et passer un séjour le plus en sécurité possible ? Eh bien, comme le dit le proverbe : “à Rome, faites comme les Romains !” et appliquez une série de conseils et de petits gestes simples qui garantiront votre sécurité - ils sont d’ailleurs applicables partout, et peu importe votre destination ! Car la capitale italienne, comme toutes les grandes villes du monde, connaît il est vrai son lot de vols et de petits délits. Lorsque vous sortez votre téléphone dans la rue, faites bien attention à ce qui vous entoure. Ne mettez jamais votre téléphone, votre portefeuille ou vos objets de valeur dans la poche arrière de votre pantalon. Ne laissez jamais vos affaires sans surveillance. Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! Évitez donc de transporter la totalité de votre argent dans le même portefeuille, ni toutes vos cartes de crédit si vous en avez plusieurs. Essayez de transporter aussi peu d’objets de valeur que possible. Gardez toujours un esprit critique lorsque des inconnus vous abordent dans la rue. Faites en sorte que des inconnus ne puissent pas s’emparer de vos affaires. Si vous subissez un vol ou si vous êtes témoin d’un vol, déclarez-le au commissariat le plus proche. Si vous êtes en danger ou avez besoin de l’aide de la police ou des services d’urgence, appelez le 112 (c’est le numéro d’urgence universel en Europe). Suivez votre intuition en toutes circonstances ! Si une situation vous paraît potentiellement dangereuse, ne prenez pas de risques. Comme partout, les endroits les plus touristiques et les plus bondés sont les endroits où il faut faire le plus attention à soi et à ses affaires. Tout cela vous permettra de minimiser les risques de vols et de danger, et de voyager dans les meilleures conditions possibles. Quelques arnaques communes A Rome, comme (presque) partout ailleurs, vous pourrez malheureusement tomber sur des personnes mal intentionnées qui essayeront de vous dérober vos effets personnels, et les voleurs peuvent faire preuve d’une large gamme de techniques pour essayer de s’accaparer vos biens. Le but : vous distraire le temps qu’ils arrivent à leurs fins et s’enfuient dans la foule. Si vous vous laissez avoir, un discret complice vous fait les poches. Voici quelques-unes des arnaques qui sont peuvent communément avoir lieu à Rome :- la fausse pétition : quelqu’un vous aborde dans la rue pour vous inciter à signer une pétition ou à faire un don à une association caritative ? Attention, il y a de grandes chances pour que ce ne soit pas une vraie pétition. Gardez un œil sur vos affaires et éloignez-vous. Les personnes qui font la promotion de vraies initiatives ont toujours des vêtements floqués aux couleurs de leur association, ou un petit stand qui présente le projet.- le cadeau empoisonné : on fait mine de vous offrir une babiole ou un souvenir ? Ne l’acceptez pas ! Et refusez fermement. Si vous le prenez, la personne va vous harceler de manière parfois agressive jusqu’à ce que vous lui donniez une somme d’argent en échange.- le taxi qui perd la tête : les touristes peuvent également être victimes des mauvaises intentions de quelques chauffeurs de taxi, qui en profitent pour leur faire payer la course plus cher que ce que payerait un habitant. Lorsque vous monter dans un taxi, vérifiez bien que le chauffeur allume le compteur ; s’il vous propose un prix ou s’il “oublie” d’allumer le compteur, il essaye probablement de vous soutirer plus d’argent que vous ne lui en devez ! Demandez-lui poliment d’allumer le compteur, ou quittez le véhicule. - le distributeur saboté : si vous devez retirer de l’argent à un distributeur, privilégiez ceux se trouvant au sein des banques, car les autres peuvent être plus facilement sabotés (on peut par exemple voler vos données bancaires). Sachez que vous pouvez payer par carte bancaire dans la plupart des lieux à Rome ! En scooter Petite particularité de la capitale italienne : la présence de nombreux scooters. C’est en effet un des moyens les plus rapides pour se déplacer à travers la ville, et il est ultra-privilégié par les Romains : il y aurait à Rome plus de 500 000 “motorinis,” comme on les appelle ici. Ils ont souvent un sens approximatif du code de la route, remontant entre les files de voiture, accélérant dans les voies de bus et se garant n’importe où...résultat : les accidents sont nombreux, et plus de 1000 motocyclistes sont tués chaque année.Bref, si vous roulez en scooter à Rome, soyez prudents ! Respectez bien les priorités et les feux, n’oubliez pas vos clignotants et évitez de zigzaguer à tout va. Enfin, n’oubliez pas qu’en Italie le port du casque est obligatoire. En bref En suivant ces quelques conseils, tout devrait se dérouler sans encombre et votre séjour romain ne vous laissera que de beaux souvenirs à base de soleil, d’Histoire et de glaces...vous n’aurez qu’une envie : revenir au plus vite !Et pour revenir, il faut faire des économies...ça tombe bien, Go City est là ! Cliquez ici pour tout savoir sur nos offres et formules.
Anne Delorean

Une escapade à Rome et au Vatican en vue ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos conseils de voyage.

  • Thick check Icon